English Version
 

Les infrastructures

Le port de Lomé a une infrastructure de grande capacité de plus de 900 hectares. Par sa particularité en eau profonde, il reste le port le plus sûr et le plus efficient du Golfe de Guinée. Avec son terminal spécialisé pour conteneurs et cargaisons unitaires, il possède 110 000 m² de magasins de stockage et 200 000m² de terre-pleins. Les liaisons avec les ports du monde y sont assurées. Le port de Lomé offre un outil efficace aux commerçants togolais et capte un trafic important et rémunérateur vers les pays de l’hinterland (Burkina-Faso, Mali, Niger).

 L’aéroport international GNASSINGBE EYADEMA dont la qualité des prestations en fait l’aérogare le plus moderne de l’Afrique de l’Ouest, peut traiter annuellement 11 000 tonnes de marchandises; (Prix togolais de la qualité en 2005).

L’Aéroport International de Niamtougou: il est situé à 45 minutes à vol d’oiseau de Ouagadougou, et permet de relier l’hinterland togolais aux grandes métropoles du monde.

L’amélioration des infrastructures intermédiaires de transport (port et aéroport) permet une réduction sensible des coûts et des détails de traitement, résultat de l’engagement des Autorités togolaises dans la sous-traitance avec les entreprises privées dans l’entretien des matériels et équipements portuaires et aéroportuaires et dans la démarche qualité ISO 9001 version 2000.

La qualité du réseau routier et son étendue permettent de relier la capitale et le principal port de Lomé à tous les pays enclavés voisins, favorisant ainsi les activités de transit et de commerce.

Les infrastructures d’accueil sont très développées (hôtels avec des salles de conférence ultramodernes).